HP Slate 500 : la tablette Windows 7 enfin annoncée

Par -
HP met fin à l’arlésienne en annonçant enfin aujourd’hui la « HP Slate ». De l’eau a coulé sous les ponts depuis sa première apparition en janvier dernier : le marché alors naissant de la tablette grand public a muri, l’iPad y fait figure de référence et a imposé certains standards. Initialement destinée au grand public, l’« HP Slate » n’a pas évolué techniquement en dépit des reports, de fait elle cible en revanche désormais les professionnels.

HP Slate 500 de trois quart

Destinée au monde de l’entreprise

L’« HP Slate 500 » présente effectivement la particularité d’abriter une véritable architecture d’ordinateur et de fonctionner sous Windows 7. Si le dernier système d’exploitation de Microsoft introduit bel et bien une prise en charge honorable du tactile multipoint, rares sont les applications dont l’ergonomie est adaptée. La (première) tablette de HP se destine donc à des applications métier conçues spécifiquement, elle n’embarque d’ailleurs même pas l’interface TouchSmart ou un dérivé.

HP Slate 500 de face
HP Slate 500 de dos

L’écran de la « Slate » mêle le tactile capacitif multipoint, utilisable au doigt, à la technologie à induction électromagnétique de Wacom, qui permet de survoler ou de toucher la tablette avec un stylet sensible à la pression et à l’inclinaison. D’une diagonale de 8,9 pouces (23 cm), il affiche une définition WSVGA (1024 x 600 pixels).

HP Slate 500
HP Slate 500
HP Slate 500
G11769015032010

L’architecture et le système d’exploitation d’un ordinateur

La tablette abrite un processeur Intel Atom Z540, un mono-cœur muni de 512 Ko de cache et fonctionnant à 1,86 GHz pour un TDP de seulement 2,4 W, associé à une puce graphique Intel GMA 500, assurant le décodage matériel de la vidéo haute définition jusqu’en 1080p. La paire est épaulée par 2 Go de mémoire vive DDR2 et un SSD de 64 Go assure le stockage. En terme de connectique, on retrouve un port USB 2.0 sur la tranche et une sortie HDMI sur la station d’accueil fournie. Un capteur photo dorsal de 3 millions de pixels et un autre de 0,3 million en façade complètent enfin le tableau.

HP Slate 500

L’ensemble pèse 680 grammes, le poids de l’iPad au gramme près. Aucune information n’a en revanche été communiquée concernant son autonomie, qui risque fort d’être son point faible, architecture et système d’exploitation d’ordinateur obligent.

La « HP Slate 500 » est disponible dès à présent aux Etats-Unis au prix public de 800 dollars (environ 700 euros). Elle sera prochainement commercialisée à l’international, sans plus de précision.