Les Appareils photos et caméras anéantis par les Smartphones

Par -

Les appareils photos numériques perdent-ils du terrain ? C’est ce que laissent entendre les conclusions d’une étude menée, aux Etat-Unis, par le cabinet NPD Group, un cabinet de conseil américain spécialisé dans les études de marché. A en croire les résultats publiés sur le site du cabinet, de plus en plus d’utilisateurs troquent leurs appareils photo et caméscopes pour un Smartphone.

Ces derniers seraient mieux placés et surtout plus prisés pour prendre photos et vidéos pour des situations spontanées.
Selon les experts de NPD Group, 27 % des photos prises aux Etats-Unis proviennent d’un Smartphone. En un an, ce score a augmenté de 10 points, alors que dans le même temps le nombre de photos prises par un appareil photo des plus classiques est passé de 52 % à 44 %. Ce succès a été rendu possible grâce aux capteurs embarqués de plus en plus performants (8 mégapixels, enregistrement Full HD) et des applications sophistiquées.
Mais ce succès est à nuancer. En effet, l’usage des capteurs embarqués est contextualisé et ne sert pas toujours à immortaliser tous les moments de souvenir. L’étude révèle, en effet, que 50 % des utilisateurs se servent de leur Smartphone pour prendre une photo dans des situations amusantes ou spontanées. Ce chiffre augmente légèrement, à hauteur de 55 %, pour ce qui est des vidéos. « La possibilité de partager rapidement ses clichés et clips sur les réseaux sociaux serait en partie la cause de ces taux », explique l’étude.
Conséquence directe de cette nouvelle tendance : les ventes, en termes de volume dégringolent aux Etats-Unis.

Sur les 11 premiers mois de l’année, le cabinet NPD note une baisse des compacts numériques de l’ordre de 17 % en volume et 18 % en valeur. Pour les caméscopes, la chute est plus sévère avec -13 % en volume et -27 % en valeur. Cela dénote d’un partage de marché en fonction de l’utilisation entre les Smartphones et les appareils classiques.
Aussi, les appareils photos et caméscopes traditionnels restent-ils très dominants lors d’évènements plus importants et préparés.

Ainsi, pour les vacances, les fêtes de mariage, etc., les appareils “traditionnels” reprennent l’avantage, puisque l’utilisation des Smartphones ne dépasse pas les 30 %, pour les photos comme les vidéos.