De la 3G sur Windows 8

Par -

Windows 8, le prochain système de Microsoft, est pensé pour la mobilité, et le nouveau système va être optimisé pour un usage sur des machines dotées de connectivités sans fil, que ce soit du Wi-Fi ou de la 3G.

Intégration des pilotes et des opérateurs, mode avion, etc.

Premièrement, Windows 8 va prendre en charge directement les modems 3G, avec des pilotes standardisés et une liste des différents opérateurs dans le système. En clair, il suffira de brancher un modem 3G ou d’insérer une carte SIM pour surfer directement, sans rien configurer. Si les OS mobiles, Mac OS X ou Linux le font déjà, c’est une nouveauté pour Windows. Deuxième chose, il sera possible de gérer les différentes puces radio directement depuis l’OS :Bluetooth, Wi-Fi, 3G, avec la possibilité de les couper rapidement — actuellement un pilote est parfois nécessaire — et l’intégration d’un mode avioncomme dans les smartphones.

La connexion aux réseaux Wi-Fi en sortie de veille devrait être beaucoup plus rapide, de 12 secondes à 1 seconde selon Microsoft. Et le système va essayer de proposer plus systématiquement les réseaux préférés, même si d’autres sont disponibles. En clair, éviter de se connecter aux hotspots des opérateurs quand vous êtes chez vous.

Optimisation pour la 3G

Pour la 3G, bonne nouvelle : un compteur de données est intégré. Il va vous permettre de suivre votre consommation de données, ce qui est important avec les offres actuelles qui sont souvent limitées. Deuxième chose, le système va éviter de télécharger les mises à jour quand il est sur un réseau 3G, sauf en cas de mise à jour critique — comme Blaster en son temps —. Le protocole EAP-SIM — utilisé par Free Mobile — sera aussi de la partie, pour se connecter automatiquement sur les réseaux Wi-Fi en authentifiant la machine via la carte SIM.

Enfin, les applications « Metro » auront accès à une nouvelle API qui va permettre de proposer deux versions des contenus. Avec cette API, il sera possible de proposer automatiquement une version optimisée d’un contenu pour limiter la bande passante nécessaire. Par exemple des images plus compressées, des vidéos en basse définition, bloquer les mises à jour, etc. Seules les applications Metro implémenteront directement cette possibilité.

Comme on le voit, Microsoft pense à l’avenir et aux appareils connectés, avec une intégration bien plus poussée que ce qui existe actuellement.