Microsoft regrette son Windows RT

Par -

Lancé au début  pour rivaliser avec l’IPad d’Apple, le Windows RT intégré dans les tablettes surfaces RT souffre énormément à cause de son incapacité à supporter les logiciels conçus pour le précédent Windows. Une déception qui a couté très chère à Microsoft.

windows-blue-mises-a-jour-annuelles-microsoft

 

Une recette de 900 millions de dollars a été réservé et attribué aux tablettes surface RT sorties en Octobre dernier pour permettre aux tablettes Windows de prendre le dessus sur les IPads. Ironie du sort : les demandes des RT n’ont fait que chuter à cause d’une éventuelle incompatibilité par rapport à la version du processeur x86.

Seuls les processeurs d’ARM ont supporté les Windows RT qui semblent devenir un énorme fardeau pour la firme de Redmond accablée par cette énorme perte.

Paradoxalement, le seul avantage que l’on pouvait attribuer à Intel est d’avoir permis, en dépit de la faiblesse des tablettes RT, une autonomie importante des batteries des RT pouvant aller jusqu’à 12 heures.

Heureusement que l’Office 365 et le Windows phone étaient de bons soldats de Microsoft sinon ça aurait été le chaos pour le géant américain.