La torture d’Apple encore pire avec la société taiwanaise Pegatron

Par -

De pire en pire ! La nouvelle société taïwanaise Pegatron semble être plus rigoureuse que la rigueur, car, suite à une récupération des contrats de sa consœur Foxconnn, cette nouvelle incarnation des produits d’Apple Made in China veut redoubler d’efforts à tout prix.

foxconn-chine-apple-salaires

 

Les conditions des travailleurs en chine semblent ne plus vouloir correspondre aux prescriptions du China Labor watch, organisme officiel en Chine œuvrant pour l’instauration d’une véritable culture juridique du travail en défendant la notion du droit même de ce dernier.

Malheureusement, les taïwanais de Pegatron semblent avoir une autre conception du droit du travail, surtout quand on sait que ce dernier a hérité de tous les contrats Apple qu’avait son prédécesseur Foxconn auparavant.

Une dérive alarmante que vient de dénoncer de China Labor watch pour sa part inquiet de la façon dont les taïwanais se comportent dans les usines chinoises et des diverses formes d’abus que subissent les travailleurs chinois chez Apple et bien sur, sans compter les conditions et d’hygiène et de sécurité réduites presque à néant !

Apple s’est défendu en défendant, évidemment, son bras droit en Chine, en l’occurrence, la nouvelle société taïwanaise dont les accusations du China Labor watch se sont vues repoussées par géant californien qui a confirmé avoir à l’œil sur Pegatron  à travers des commissions envoyées chaque trimestre afin d’évaluer les conditions du travail de sa main d’œuvre chinoise !

Décidément, le travail chinois ne connaitra jamais de sérénité…