Pour en finir avec le Sida grâce à la technologie

Par -

Le Sida est devenu l’épidémie la plus dévastatrice de notre Siècle tant elle provoque des milliers de décès chaque année à cause de la destruction du système immunitaire de la victime affectée, mais il y a toujours une limite au mal …

 jeunes-vih

Comme on le sait tous, le VIH est un parasite ou un virus qui s’attaque essentiellement à nos cellules pour s’y planter par le biais son ADN, ce qui rend la prolifération cellulaire infectieuse et finit par tuer la victime.

Des chercheurs de l’Université Drexel propose aujourd’hui, non pas d’éliminer le virus lorsqu’il frappe, mais plutôt, le pousser à l’auto-destruction par le biais d’une molécule appelée DAVEI, celle-ci trompe le virus en intégrant sa liaison cellulaire et le poussant à ouvrir ses protections pour qu’une protéine le rend inoffensif et sans danger.

Avec cette nouvelle molécule, le VIH se disperse dans le corps sans pour autant se coller à nos cellules et perd toutes ses propriétés nuisibles. Ces chercheurs promettent de pousser encore leur expériences jusqu’au bout pour arriver à désactiver la mécanique intégrale du VIH et réduire à néant la source virale de ce parasite.