Softwares et applications pour la Motion Capture

Par -

Fermez les yeux et remontez dans le temps. Imaginez Jar Jar Binks de Star Wars ou Polar Express, des films qui mettent la théorie « Uncanny Valley » en action. Je sais que les graphismes ne sont pas trop agréables, mais les nouvelles technologies comme la Motion Capture (mocap) ou la capture de mouvement, peuvent être … maladroites dans le passé.

La Motion Capture en action

Maintenant, faisons un skip de tout cela et avançons dans le temps, vers une époque où la technologie a commencé à atteindre un rythme de développement bien plus élevé, d’où plusieurs améliorations quant à la Motion Capture.

Ceci pourra d’ailleurs être aperçu facilement dans l’industrie du Cinéma comme avec la fameuse saga Lord of the Rings et son personnage Gollum, comme aussi avec le fameux Avatar et Hulk dans The Avengers.

Et n’oublions pas aussi l’essor de la Motion Capture sur l’industrie du gaming, notamment dans des jeux comme The Last of Us, qui d’ailleurs possède certains des meilleurs mocap (motion capture) réalisés de tous les temps.

D’ailleurs, Electronic Arts exploite la Motion Capture depuis son jeu Madden NFL ’94. Vous pourrez voir d’autres actualités de ce genre depuis des sites tels que Jurojin.net, média web de la société numérique et des arts informatiques. Oui , tout ça est bien, mais qu’est-ce que la Motion Capture exactement ? Quels ont les meilleurs softwares et applications qui permettent d’éditer des projets de Motion Capture et comment cela se fait-il ?

La Motion Capture, ou capture de mouvement, également appelée capture de performance ou mo-cap, est une technologie qui allie la vie réelle et l’animation, vous permettant de filmer quelqu’un en direct et de le transférer en une forme informatique et ainsi digitaliser la personne et ses gestes.

Exploitation de la Motion Capture

Plusieurs industries exploitent la Motion Capture. Cette technologie est utilisée au-delà du Gaming et le Cinéma, notamment les sports et l’athlétisme font utilisent trop souvent la technologie de Motion Capture.

Plusieurs industries exploitent la Motion Capture. Cette technologie est utilisée au-delà du Gaming et le Cinéma, notamment les sports et l’athlétisme utilisent très souvent la technologie de Motion Capture.

On peut d’ailleurs penser au simple exemple d’un cycliste. Il peut être connecté à un réseau de capteurs de mouvement afin qu’ils puissent suivre et analyser ses mouvements. Alors qu’il pédale, une interface via une application smartphone ou sa smartwatch pourra lui montrer un diagramme de tous les capteurs en action.

Cela lui permet de voir comment il est positionné et sa performance au vélo. Il peut même voir comment sa posture change lorsque le siège ou le guidon du vélo sont ajustés.

Comment se fait la Motion Capture ?

Pour capturer le mouvement, les spécialistes de la Motion Capture placent des capteurs sur un acteur. Ces capteurs suivent et enregistrent les mouvements et gestuelles des acteurs en question, ce qui permet en fait d’avoir une animation cartographiée sur un écran d’ordinateur en temps réel représentant via un «squelette» virtuel, la gestuelle physique de l’acteur.

Seth Rogan dans le film La Planète de Singes

La Motion Capture transfère le mouvement physique d’un acteur réel à un personnage digital numérique, via un ensemble de moyens software et hardware. Les systèmes qui utilisent des caméras de suivi (avec ou sans marqueurs) peuvent être classés comme «optiques», tandis que les systèmes qui mesurent l’inertie ou le mouvement mécanique sont «non optiques».

Un exemple de ce dernier est la combinaison de capture inertielle XSens MVN portée par Seth Rogan jouant l’alien dans le film Planète des Singes. Il s’agit d’une combinaison intégrale couverte de points de suivi, ce qui correspond à des positions clés dans le modèle d’image générée par ordinateur (CGI).

La caméra enregistre la position des points et les distances changeantes entre eux, construisant un cadre sur lequel baser l’animation.

Les combinaisons permettent aux cinéastes d’enregistrer tout leur corps, mais il existe d’autres méthodes qui peuvent être utilisées pour suivre une partie spécifique du corps. Par exemple, le mo-cap facial est utilisé pour créer des animations faciales réalistes, comme Benedict Cumberbatch dans le rôle de Smaug dans la trilogie The Hobbit.

D’ailleurs, d’autres technologies sont apparues récemment, comme Leap Motion, le système de camera pour le tracking et suivi des doigts. Aussi, il y a les bracelets de MYO, qui détectent l’activité musculaire dans les mains et les poignets.

Il y a aussi le Project Tango de Google qui est principalement utilisé pour la cartographie et l’optimisation de son mode Street View. Sans oublier des capteurs utilisés dans le gaming comme Kinect de Microsoft.

Ensuite, une fois capturé, le mouvement est ensuite mappé sur un « squelette » virtuel du personnage animé à l’aide d’un logiciel comme MotionBuilder d’Autodesk pour superposer des informations et personnaliser les propriétés qu’ils veulent sur les mouvements.

En effet, tout ceci en créant un ensemble virtuel, une sorte d’environnement d’animation désigné où se déroulera le contexte d’action et du mouvement. Le résultat ? Des personnages animés qui bougent comme des artistes réels.

COMBIEN ÇA COÛTE?

Comme tout ce qui est numérique, les prix de montage en Motion Capture ont baissé récemment. Au bas de l’échelle, vous ou moi pouvons faire une capture de mouvement sans marqueur et sans combinaison spécifique à la maison avec une Kinect et le logiciel iPi Motion Capture pour 295 $.

À l’autre extrémité de l’échelle, il y a le nouveau studio de Motion Capture d’EA qui couvre 18 000 pieds carrés et utilise le dernier logiciel de mocap Vicon Blade et 132 caméras Vicon. Nous ne savons pas exactement combien cela leur a coûté, mais juste un système Vicon à deux caméras avec une licence logicielle coûte 12 500 $

Le lab de Motion Capture d’EA

Gardez à l’esprit que vous aurez également besoin d’un logiciel comme MotionBuilder pour mapper les données de capture à un personnage, qui coûte environ 4200 $ par utilisation.

Des softwares et applications pour la Motion Picture

Vous souhaitez vous lancer dans l’animation 3D et/ou la capture de mouvement ? Il y a plein de trucs gratuits ! Autodesk vous permettra d’essayer gratuitement la plupart de ses programmes pendant 30 jours (les étudiants l’obtiennent gratuitement pendant trois ans).

Il y a aussi les softwares MotionBuilder et Maya ou 3DS Max qui sont de bons points de départ. Autodesk propose également de nombreux didacticiels et conseils.

Vous pourrez aussi tester la partie technique, et voir de près ce qu’il y a en dernière actualité du Motion Capture et du digital sur des sites spécialisés. Vous pouvez exploiter les informations, actualités et analyses notamment en matière d’outils d’animation 3D comme Blender 2.80, Cinema 4DR21 ou de dessin.

Si vous avez quelques caméras Sony PS Eye ou un Kinect qui traînent, vous pouvez également vous amuser avec un essai gratuit du software iPi Soft.