Toshiba ne produira plus de PC portables

Par -

Toshiba, le constructeur qui a créé le premier ordinateur portable compatible IBM au monde en 1985, a publié un communiqué de presse annonçant qu’il transférera ses actions restantes dans Dynabook à Sharp. Et avec ce transfert d’actions, la firme met fin à la production d’ordinateurs portables signés Toshiba.

En l’honneur de la marque, et comme derniers adieux, voici un aperçu sur l’histoire des ordinateurs portables de Toshiba.

Toshiba a sorti son premier ordinateur portable, le T1100, en 1985. C’était, à l’époque, le premier ordinateur portable compatible IBM au monde, selon Computer World.

Mais la machine qui allait alimenter la croissance de l’industrie des ordinateurs portables n’a presque pas été mise en production. Les dirigeants de Toshiba doutaient de la capacité de l’entreprise à lancer avec succès la machine et l’ordinateur portable en général souffrait d’un manque de logiciels compatibles.

«À l’époque, les ordinateurs portables devenaient populaires, mais ils étaient très, très, très gros», a déclaré Atsutoshi Nishida à Computer World, qui d’ailleurs dirigeait le projet à l’époque et est maintenant vice-président exécutif de Toshiba. « Notre plan était était de concevoir un PC transportable de type clamshell avec un écran LCD et une compatibilité IBM », a t-il ajouté.

Malgré de nombreux obstacles, les plans pour l’ordinateur portable se sont concrétisés après que Nishida a promis qu’il pourrait vendre 10 000 machines en un an. « Ce n’est pas beaucoup aujourd’hui, mais à l’époque c’était une très grande quantité », a expliqué Nishida.

Et ainsi le T110 a été produit. Il pesait 9 livres (4,1 kilogrammes), comptait 256 Ko de mémoire, un écran LCD de 640 x 200 pixels, un lecteur de disquette de 3,5 pouces (8,9 centimètres) et coûtait 1999 $.

Cependant, comment Toshiba est-il passé de la production du premier ordinateur portable au monde à ne pas en fabriquer du tout? Eh bien, la firme était pionner des ordinateurs portables dans les années 1990 et une grande partie des années 2000, mais a rapidement commencé à se confronter à une concurrence indéniable. Des concurrents tels qu’Apple, HP et Dell disposaient d’une technologie plus récente et produisaient donc de meilleurs ordinateurs portables, forçant Toshiba à vendre sa division d’ordinateurs portables à Sharp en 2018.

Maintenant, l’entreprise a conclu cette vente et les ordinateurs portables Toshiba autrefois historiques feront bientôt partie du passé.

Cela ne veut pas dire qu’on ne se souviendra pas d’eux avec affection. Au revoir les ordinateurs portables Toshiba. Vous aller nous manquer.