Pannes mondiales de Facebook et Google : menaces sur la sécurité ?

Par -

On les croyait intouchables, voire même invincibles, mais les géants du web semblent tomber les uns après les autres en ce mois de décembre 2020. En moins de deux semaines, les utilisateurs ont pu voir Facebook et Google ainsi que leurs sites affiliés rencontrer des pannes graves pour des raisons encore partiellement inconnues. Et ils ne sont pas les seuls puisque des sites comme Deezer ou SFR semblaient eux-aussi souffrir de plusieurs bugs dans les derniers jours. Dans ce contexte, la question essentielle à se poser concerne la sécurité des données personnelles des utilisateurs, et surtout, celle de la protection de son anonymat en ligne.

Google et Facebook en panne, une situation qui inquiète

Le 10 décembre 2020, les internautes sont nombreux à se demander pourquoi ils ne peuvent plus envoyer de messages via Messenger. Un petit tour sur Twitter leur permettra de confirmer qu’ils ne sont pas les seuls. Pendant plusieurs heures, le service de messagerie de Facebook était inaccessible. Les messages ne semblaient pas pouvoir s’envoyer. Sur Instagram, même constat. Impossible d’échanger des messages sur ces deux plateformes détenues par Facebook.

Le 14 décembre, la situation se produit à nouveau, mais touche cette fois Google et ses services. Pendant plusieurs heures, Gmail, YouTube, Google Drive, Google Maps, ou encore Discord et le service de vidéo Meet sont buggés ou carrément inaccessibles. Rebelote pourrait-on dire quand il s’agit de Google, car la situation s’est déjà produite en août dernier.

Des problèmes de cybersécurité qui touchent le monde entier

Ce qui marque dans ces bugs de Facebook et Google, c’est leur ampleur. Elles touchent ainsi plusieurs millions d’utilisateurs dans le monde. Les pannes du 10 et du 14 décembre ont ainsi touché une grande partie de l’Europe, de l’Asie, mais aussi les États-Unis et certains pays d’Amérique du Sud.

Et ces deux pannes qui n’ont pas pu passer inaperçues sont loin d’être les seules. L’un des champions de la protection contre les pirates informatiques à l’échelle internationale s’est ainsi fait hacké début décembre. FireEye, qui est l’un des géants du domaine, a ainsi subi une attaque très sophistiquée de pirates informatiques de haut vol.

Des bugs qui touchent de près à notre vie privée

Si ces pannes inquiètent aux quatre coins du monde, c’est que leur impact concerne les données personnelles de plusieurs millions d’internautes. Les utilisateurs qui peuvent se vanter de n’avoir partagé aucune information avec l’un de ces deux géants du web sont ainsi de plus en plus rares. Dans ce cadre, il est important de se demander comment conserver son anonymat sur Internet, et comment protéger le plus possible ses activités ou ses informations sur le web. 

L’une des solutions les plus simples est d’installer un réseau privé virtuel, ou VPN. Si vous vous demandez ce Qu’est ce qu’un VPN et l’utilité de ce programme, c’est très simple. Il s’agit d’une sorte de tunnel protecteur qui isole vos informations personnelles du trafic sur Internet et de la surveillance des fournisseurs d’accès internet ou d’autres entreprises pas forcément très bien intentionnées. 

En limitant la collecte de vos informations et de vos mouvements sur Internet grâce à un VPN, vous évitez ainsi qu’elles ne soient partagées malencontreusement avec des pirates informatiques, ou plus simplement, à des fins marketing.

Dans le même registre, plusieurs autres mesures permettent de mieux se protéger. Il est ainsi également possible d’installer un gestionnaire de mots de passe, d’éviter les applications inutiles, voire malveillantes sur son smartphone… Ou même carrément de s’offrir une véritable rehab digitale en laissant de côté les géants du web et en penchant pour les solutions open source.