Comment les AI Device vont remodeler l’industrie de la technologie, des médias et des télécommunications

Par -

À mesure que les progrès du domaine de l’intelligence artificielle s’accélèrent et s’intensifient, le vaste secteur de la technologie, des médias et des télécommunications (TMT) sera l’un des premiers à être transformé. Au cours des trois à cinq prochaines années, la combinaison de l’IA et de la 5G favorisera l’émergence d’une nouvelle génération d’appareils qui redéfinira le mot « intelligent/ smart » en différant de celui d’aujourd’hui.

En effet, les interfaces utilisateur de ces nouveaux AI device seront basées non seulement sur le toucher, mais aussi de plus en plus sur des interfaces vocales qui fonctionnent côte à côte avec le toucher ou même sans lui. Aussi, ils répondront aux besoins des utilisateurs en s’éloignant du mode actuel d’utilisation d’applications discrètes en arrière plan pour déclencher des tâches spécifiques demandées par les utilisateurs, et en appliquant des algorithmes basés sur l’IA et des heuristiques pour anticiper et déduire l’intention des utilisateurs. Après avoir compris ce que veut l’utilisateur, les appareils agiront de manière autonome pour fournir les résultats souhaités, en orchestrant des capacités logicielles agrégées de manière invisible pour l’utilisateur.

Un focus sur la personnalisation, l’intimité et la productivité

L’automatisation des tâches et une plus grande intimité et personnalisation permettront aux consommateurs de rechercher, de trouver et de choisir plus rapidement et plus facilement ce qu’ils veulent, ce qui leur fera gagner un temps considérable auparavant passé dans les applications. Ceci est directement relié à l’impact de l’IA et les AI device sur les utilisateurs : de fortes augmentations de la productivité et de la bande passante travail/loisirs, avec des personnes libérées pour poursuivre des activités qui les intéressent vraiment, plutôt que d’effectuer les tâches banales et routinières d’ouverture d’applications et de chalutage via l’écosystème numérique pour le contenu ou l’aide aux activités.

La confiance, ingrédient clé pour le futur de l’intelligence artificielle

L’achat d’une maison ou d’une voiture pourrait toujours être un moment palpitant dans la vie d’une personne. Les consommateurs peuvent apprécier les recommandations basées sur les données traitées, par exemple, à partir de sites Web qui suggèrent des maisons en se basant sur les propriétés déjà consultées. Mais que se passe-t-il si la décision d’accorder un prêt immobilier ou auto est prise par un algorithme d’apprentissage automatique ? Et si la logique derrière la décision de cet algorithme, surtout au cas de refus d’accord de crédit, n’est pas claire ? Il est déjà assez difficile de se voir refuser un prêt dans le processus classique ; être refusé par un système alimenté par l’intelligence artificielle (IA) qui ne peut pas être expliqué est bien pire. Les consommateurs n’ont aucun moyen de savoir comment améliorer leurs chances de succès à l’avenir.

Ailleurs, pour les patients et leurs médecins, la promesse de programmes d’IA capables de détecter des signes de maladie à des stades toujours plus précoces est toujours bénéficieux. Mais cela peut aussi être source de consternation. En effet , lorsqu’il s’agit de diagnostics médicaux, les enjeux sont extrêmement élevés ; un diagnostic erroné pourrait conduire à une intervention chirurgicale inutile et risquée ou à la détérioration de la santé du patient. Les médecins doivent faire “confiance” d’abord au système d’IA afin de l’utiliser en toute souplesse comme outil de diagnostic, et les patients doivent également faire confiance au système s’ils veulent avoir confiance en leur diagnostic.